PROJET DE CREATION D'UN COMPLEXE DE TIR AU NORD DU  BASSIN D'ARCACHON

 Les communes situées sur le littoral du Bassin d'ARCACHON possédent les plus grandes superficies forestières de France.

ARES: 48,25 Km²
ANDERNOS:  20,01 Km²
LANTON:  136,19 Km²
AUDENGE:  82,09 Km²
BIGANOS:  52,70 Km²
LE TEMPLE:  71,83 Km²
MARTIGNAS:  26,39 Km²
St JEAN D'ILLAC: 120,57 Km²
LE BARP:  107,32 Km²
MIOS:  137,41 Km²
CESTAS:  99.57 Km²
 

Les stands de tir actuels sont saturés et la loi du littoral interdit toutes possibilités d'installations en dur non rattachées aux agglomérations.

En raison des nuisances sonores, toutes installations légales de ce type ne peut être réalisées.

La création de nouveaux stands de tir est devenue indispensable pour répondre aux nouvelles demandes d'adhésions à la discipline du tir sportif, aux besoins des administrations régaliennes pour leur entrainement et aussi à la demande des nombreux tireurs longue distance de France.

Pour les nouvelles générations, le tir sportif devient une discipline impossible puisque les stands existants sont dans l'obligation de disparaitre en raison des PLU et ceux restants sont totalement saturés.

CE PROJET A POUR OBJET:

 - OFFRIR DES ESPACES D'ENTRAINEMENT ADAPTES POUR LES FORCES REGALIENNES.

  - REPONDRE AUX BESOINS DES TIREURS SPORTIFS.

  - PERMETTRE DE SATISFAIRE LES NOUVELLES DEMANDES.

  - L'INSTALLATION D'UN PAS DE TIR TRES LONGUE DISTANCE.
UNE DISTANCE SUPERIEURE A 800 m  LUI DONNERAIT UNE DIMENSION INTERNATIONNALE.



LES ORIGINES DU PROJET


En 2014, la totalité des stands de tir sportif du Bassin d'Arcachon sont au maximum de leur capacité de réception de nouveaux adhérents.

Les demandeurs doivent prospecter loin de leur domicile (Les Girondins situés à 40 km sont les plus proches) ou alors renoncer à cette discipline.

Sur le territoire français, les pas de tir trés longue distance (TLD) sont quasi-inexistants (à l'exeption de CHATEAUROUX 86).
IL est anormal qu'au Bassin d' ARCACHON, région détentrice des plus grandes communes de France en superficie forestiére, ce type d'installation n'existe pas.

LES DEMARCHES EFFECTUEES:


2014 à fin 2016:
Entretien avec les municipalités du Nord Bassin d'Arcachon et les organismes BCD (Bordeaux Communications Développement), SYBARVAL et COBAN.

Tous rappellent l'existence de la loi du littoral en contradiction avec la loi générale.
Un stand de tir créait des nuisances sonores:
La loi générale oblige à un éloignement des agglomérations pour l'installation du stand alors que la loi du littoral exgige un rattachement à de l'existant.

Tous conseillent de s'adresser aux municipalités non impactées par la loi du littoral.

Année 2017:
Le dossier est remis aux communes non soumises à la loi du littoral.

MARCHEPRIME, LE TEMPLE, MARTIGNAS,LE BARP, MIOS, CESTAS et ST JEAN D'ILLAC.


INSTALLATION D'UN STAND DE TIR SPORTIF

Nb de visites